Un regard sur l’iridologie

219 views

La réflexologie a un point commun avec l'iridologie. En réflexologie, chaque organe ou partie du corps correspond à une zone ou à un point sur les mains, les pieds, les oreilles ou encore sur le visage. Saviez-vous que le corps au complet est aussi représenté dans l'iris (la partie colorée de l'oeil)? Non seulement on y retrouve la représentation des organes et des parties du corps mais aussi l'état de ces parties du corps.

QU'EST CE QUE L'IRIDOLOGIE?

L’iris reflète ce qui se passe dans le corps. Ainsi il devient possible de connaître la condition interne de celui-ci en effectuant l’analyse de l’iris. Cette analyse est possible grâce aux marques et aux décolorations qu’on retrouve dans l’iris. L’iridologue étudie la couleur, la texture, la pigmentation, la densité et le relief des fibres, ainsi qu'un ensemble d’autres facteurs définissant la particularité de chaque iris. Les signes observés démontrent l'état des différentes parties du corps, tels les organes, les tissus, les systèmes…

On peut regrouper ces observations en trois grandes catégories:

  • La tonicité des fibres, qui composent la trame de l’iris, donne une impression générale de l’état de santé. Ainsi, la fermeté ou, à l’inverse, le relâchement des fibres va de pair avec la résistance individuelle et la capacité de récupération du corps.
  • Les signes particuliers comme les taches, les dépôts, les bosses, les creux ou les variations de couleurs sont des indicateurs de faiblesses potentielles et de problèmes de santé.
  • La cartographie de l’iris montre que l'oeil est une véritable carte géographique du corps. Chaque organe correspond à une zone définie. La localisation d’un signe particulier dans une zone spécifique indique l'état dans lequel se trouve cet organe.

L’iris ne montre pas de maladie mais rend possible l’identification des problèmes tels que de l’inflammation, une lésion, une irritation, un engorgement, une faiblesse, un dommage ou une infection.

Le rôle principal de l'iridologie est l'observation et l'interprétation des changements de pigmentation et d'uniformité des fibres dans l'iris.

LES FORCES DE L'IRIDOLOGIE

L'iridologie permet de révéler l’état de santé et les faiblesses organiques avant même l’apparition de symptômes et c’est surtout cette faculté de prévention qui distingue l'iridologie des autres méthodes de diagnostic. La lecture de l'iris permet à la personne de prendre toutes les mesures nécessaires et préventives avant qu’un problème de santé ne se manifeste.

L'iridologie démontre l'état des différents systèmes (nerveux, digestif, glandulaire, ...), les points forts et les points faibles de la condition physique, la présence de toxines dans le système et leurs effets sur le corps. L'iris révèle aussi la réaction du corps à différents traitements et dévoile l’amélioration ou non dans les parties du corps en traitement.

De plus, l'oeil a été construit de telle sorte qu'il permet de connaître l’origine des malaises ou des problèmes de santé qui apparaissent chez une personne. L’iridologie est donc un moyen de prévention personnalisé et efficace.

LES LIMITES DE L'IRIDOLOGIE

Elle ne permet pas de déterminer de maladies, comme le diabète ou l'hypoglycémie, mais elle permet de voir l'état du pancréas. Elle ne montre pas de calculs à la vésicule biliaire ou aux reins, mais elle renseigne sur l'inflammation ou la congestion de ces organes.

COMMENT L’ÉTAT DU CORPS EST REPRODUIT DANS L’OEIL

L'état de chaque partie du corps est représenté dans une région différente de l'oeil. Grâce à l'information que le cerveau reçoit par le système nerveux. Selon le message reçu, le cerveau envoie un signal correspondant dans l'oeil. Toute modification est aussitôt reproduite. Par exemple, si la cheville enfle, le système nerveux envoie l'information au cerveau qui aussitôt la communique à l'iris et les fibres qui correspondent à la cheville présenteront une enflure similaire. S'il y a un dommage dans une autre partie du corps, une lésion apparaîtra dans l'oeil dans cette région.

Lorsque la guérison se produit, le cerveau reçoit l'information et l'oeil montre le changement dans la région en question.

LA COULEUR DES YEUX

Il existe deux couleurs de base: bleu clair et brun foncé. Un oeil parfait est de couleur uniforme, sans décoloration ni tache sombre.

Les autres couleurs résultent d'une variation de l'oeil bleu. L'oeil gris dénote un excès d'acidité. L'oeil devient vert en présence de mucus jaune qui enrobe les fibres bleues. L'oeil pers est une couleur intermédiaire entre le gris et le vert. S'il est noisette, c'est un corps acide, chargé de mucus et de toxines.

L'IRIDOLOGIE DANS LE MONDE, A TRAVERS L'HISTOIRE

ANTIQUITÉ

On ne doit pas croire que les temps moderne ont inventé l'iridologie, sa pratique remonte à l'antiquité. Dans l'histoire ancienne, même dans la Bible, on fait référence au fait que l'oeil reflète le corps: « La lampe de ton corps, c'est ton oeil » Luc II, 34-35 et Mathieu VI, 22-23.

Vers 700 avant J.-C. , les Chaldéens ont fait le lien entre les pathologies et l'oeil. Des documents datant de cette époque ont été retrouvés lors de fouille archéologique dans l'ancienne Babylone.

Plus tard, en Grèce, vient Hippocrate (460–370 avant J.-C.) et son célèbre adage « Tels sont les yeux, tel est le corps ». On le surnomme le père de la médecine.

Par la suite, Paracelse (1493-1541), un médecin suisse mentionne: « Considérez l'oeil dans la tête, avec quel art il est construit et comment le corps a imprimé si merveilleusement son anatomie dans son image ».

En 1670, le physiologiste allemand Philippe Meyens identifie certaines régions de l'iris, il écrit: « La partie du haut représente la tête. L'oeil droit montre le foie, la partie droite du thorax... l'oeil gauche montre le coeur, la partie gauche du thorax, la rate... La région du bas, représente la région génitale, les reins... ».

DEPUIS LE XIXème SIÈCLE

Un médecin chirurgien hongrois, Ignatz Von Peczely (1826-1911), observait l’œil de ses patients avant et après la chirurgie. Ces observations lui ont permis de situer les organes dans l’iris et d’établir une première ébauche de la cartographie de l’iris. Il écrit : « L’œil n’est pas seulement le miroir de l’âme, il est aussi le miroir du corps », il devient le père de l'iridologie moderne. Son histoire débute vers l’âge de 11 ans alors qu’il avait installé des pièges pour attraper de la vermine. Un jour, un hibou s’y est pris. En tentant de le libérer, il brise sa patte gauche. Puisque la particularité de cet oiseau est d’avoir de grands yeux, au même moment il observe qu'une ligne noire se forme dans l’œil gauche du hibou à la position de 6 heures. En soignant l’oiseau, il voit la marque pâlir avec le temps et comprend alors qu’il y a un lien entre la patte du hibou et la marque dans l’œil.

Un médecin et prêtre suédois, Nils Liljequist (1851-1936) situe la zone du tube digestif (l'estomac et les intestins) autour de la pupille. Il met au point une carte plus détaillée que celle de Peczely et démontre que certains troubles organiques sont visibles dans les yeux.

Et l'iridologie amorce alors son essor dans le monde médical, elle sera utilisée et enseignée tout d'abord en Allemagne et en Scandinavie, puis se répand en Europe, aux États-unis, en Inde, au Canada et en Australie.

La première école d'iridologie est créée en France en 1950 par Gaston Verdier, iridologue, physiothérapeute et diététicien. Puis en 1956 la Société d’iridologie apparaît, alors la science de l'iris sort du monde médical et est enseignée partout en France sous forme de séminaire à toute personne intéressé par l'iridologie.

Dans les années 1950, aux États-Unis, le docteur Bernard Jensen (1908-2001), développe l'iridologie et son enseignement sur le plan mondial en fondant des écoles partout à travers le monde. Il devient le père de l'iridologie.

DÉCOUVERTE RÉCENTE EN IRIDOLOGIE

En 1995, Nelson Labbé, naturopathe (étudiant de Jensen), fait une découverte dans l’iris qui révolutionne le domaine de l'iridologie. Il constate que l’oeil contient les codages des traumatismes de l’enfance ainsi que les émotions ressenties. Une grande partie de ses découvertes se retrouve dans ses deux livres intitulé « Les Yeux… le Miroir de l’Âme ». Le tome 1 est sous-titré « Ces traumatismes qui rendent malade » et le sous-titre du tome 2 est « Ces émotions qui rendent malade »

Grâce à sa découverte, les signes observés dans l’iris permettent d’identifier, les traumatismes vécus par la personne depuis sa conception par les parents jusqu’à l’âge de 21 ans. Ces signes permettent aussi de révéler les émotions ressenties par la personne. Selon l’âge où un choc a été vécu, et selon les émotions ressenties, une partie du corps sera affectée. Le corps enregistre le choc, et plus tard, lorsque la personne vivra une situation semblable, le choc initial sera réactivé et apparaîtra alors un problème de santé.

DÉROULEMENT D’UNE CONSULTATION D'IRIDOLOGIE

La consultation débute par la prise d’une photo de chaque œil avec un iridoscope, suivi par l'analyse des iris. L’image des iris est alors affichée sur un écran d'ordinateur, ce qui permet à la personne d’observer les marques expliquées par l’iridologue.

Puisque toute modification apparaît dans l'oeil, il est intéressant de constater les variations dans l'iris en comparant les photos à différentes périodes de temps.

L’iridologue peut vous informer des solutions dans le domaine des médecines naturelles en vous expliquant l’action des plantes médicinales (phytothérapie) et des Fleurs de Bach (un système naturel et efficace pour rétablir l’équilibre émotionnel et déprogrammer l’effet de choc enregistré par le corps).

On dit que l'oeil est le miroir de l'âme, il est aussi le miroir du corps. Et si l'iridologie pourrait nous aider à décoder ce que l'âme essaie de dire à travers le corps...

Lucie Pelletier
Iridologue (formée avec Nelson Labbé)
Naturothérapeute
Conseillère en phytothérapie
Conseillère en Fleurs de Bach & Élixirs Floraux

www.iridologiequebec.ca
lupelletier2000@hotmail.com
418-914-3159

Ne manquez rien !

Inscrivez vous à ma liste d'envoi pour ne rien manquer du domaine
du mieux-être dans la région de Sherbrooke >>>

Laisser un commentaire